L’hygiène intestinale pour potentialiser les autres pratiques

« En pratique thérapeutique, qu’il s’agisse de prévenir les maladies, de soigner des états
aigus ou chronique, de diriger des cures de désintoxication alimentaire, de jeûne,
d’hydrothérapie, d’héliothérapie, etc…, la façon dont s’opère le départ des déchets par
l’émonctoire intestinal doit être l’une des préoccupations dominantes du médecin, après
réglage correct du régime … »

Dr Paul Carton.

Aujourd’hui la médecine moderne met en évidence des interactions entre l’intestin et :

● La synthèse de Vitamines: B1,6,9,12 vit K,H, PP
● L’homéostasie par la normalisation du PH
● Le système immunitaire: Effet barrière (plaque de Peyer, cellules M), système GALT
● Le cerveau via les informations sensorielles, les nerfs sympathiques et parasympathiques, les commandes motrices.

Tout dérèglement de la fonction intestinale peut donc avoir un effet indirect sur d’autres systèmes. Ces principes ont été
l’objet de recherches par les Dr Seignalet, Kousmine et d’autres encore.

Les dysbioses en tout genre comme les candidoses, parasitoses et autres dysfonctionnements trouvent leurs origines dans:

● Aliments raffinés et dénaturés
● Déficit en fibre et surconsommation de viande, charcuterie, sucre..
● Excès de fruits et crudités malgré les symptômes d’intolérance.
● Stress et vie à 100 à l’heure.
● Antibiotique et autre médication
● ….

Beaucoup de techniques naturelles permettent de maintenir son intestin en bon état ou le rendre de nouveau fonctionnel.

● L’alimentation (modes alimentaires, jeûnes et mono diètes)
● La phytologie et les compléments alimentaires
● Les massages (ostéopathie, Chi Nei Tsang, shiatsu, magnétiseur…)
● L’HYDROLOGIE : cette technique est complémentaire et permet d’augmenter les effets des techniques principales précédemment citées et surtout des compléments alimentaires.

L’utilisation de l’eau permet d’augmenter le résultat d’une démarche d’hygiène.

Voici quelques témoignages de praticiens de techniques complémentaires de santé :

(vous souhaitez enrichir cet article de votre témoignage ? N’hésitez pas à nous l’envoyer à asso.athipic@gmail.com)

 »

Stella Emieux
kinésiologie spécialisées
Constellation Systémique, dynamique familiales & d’entreprises

La kinésiologie est une discipline qui permet l’accompagnement d’une personne dans l’exploration de sa demande formulée par l’expression d’un objectif clair, précis et dans une formulation positive.
Les objectifs fixés par nos clients ont souvent pour thèmes, l’élimination ou l’assimilation. Un événement « indigeste » qu’il soit présent dans le système d’origine autrement dit « Trans générationnel » ou actuel, peut être générateur de conflits, de sabotages bloquant les potentialités, ou les liens familiaux.
Le bon fonctionnement de l’intestin grêle permet d’apprendre de ses propres expériences, de se nourrir de pensées positives.
Quant au gros intestin, son optimisation de fonctionnement permettra de se dégager avec joie du passé pour s’ouvrir au
changement, ou d’apprécier ses ressources pour les utiliser judicieusement. Le bon fonctionnement du côlon, par sa
possibilité d’absorber l’eau, retrouvera tout le symbolique du calme de l’eau « mer » ou mère…
L’objectif étant de retrouver le flux de la vie ainsi que sa priorité.
Dans ma pratique de kinésiologue ou de praticienne en constellations familiales, j’optimise l’accompagnement des séances en proposant à mes clients une relaxation douce « chouchoutant » leur système digestif par la pratique de l’irrigation du côlon.
Lorsque cette préconisation est suivie d’une consultation de mes collègues, les retours d’expériences sont surprenants en
termes de vitalité ou de témoignages d’un mieux-être immédiat. Cette préconisation vient souligner mon expertise dans
l’analyse des besoins du client, qui seront reconnaissant dans leurs recommandations et confiance dans l’outil « kinésiologie ».

 »
Benoît CAPODIECI
Naturopathe – Heilpraktiker
Fondateur du Cabinet intégratif à Grenoble
Directeur de l’association d’hygiène intestinale ATHIPIC

Que ce soit dans la cure de désintoxication ou celle de revitalisation, le bon fonctionnement de l’intestin est primordial.
Ces cures particulièrement chères aux yeux des naturopathes permettent pour chacune :

➤ Désintoxication :

  • Élimination des toxines et toxiques accumulés dans l’organisme.
  • Déconnecter le « cerveau pensant » du « cerveau viscéral » de façon à libérer l’énergie pour le diencéphale.
  • Faciliter le rôle de filtre des émonctoires.

➤ Revitalisation :

  • Mettre en place un régime hypotoxique en fonction de la physiologie et du système enzymatique.
  • Individualisation nutritionnelle par l’adjonction d’aliments de tolérances
  • Combler les carences, renforcer les faiblesses constitutionnelles et/ou acquises de l’organisme
  • Éviter le retour de surcharges
  • Stimuler la régénération de l’énergie vitale

Pour permettre à l’organisme de démarrer le processus naturel d’auto-guérison la naturopathie recommande, de « fiche la paix» à l’organe en difficulté en lui donnant les moyens de réaliser ses fonctions dans de bonnes conditions.
Aussi, outre les conseils alimentaires, la gestion et la réduction du stress, l’utilisation de compléments alimentaire comme les probiotiques ou encore des antispasmodique comme les huiles essentielles de menthe poivrée et de basilique tropical,
l’irrigation du côlon entre dans la panoplie d’outils que j’apprécie et recommande tout particulièrement.
Ainsi pour « fiche la paix » au tube digestif il doit en premier lieu être au calme, détendu, et se sentir en sécurité. Peut-être est ce la raison pour laquelle nous préférons, pour faire nos besoins, nous isoler sereinement même si à une autre époque, celle de l’empire Romain, les latrines étaient des lieux publics et un véritable lieu d’échange social. Education, quand tu nous tiens !
Alors, comme les Romains avec les thermes, pourquoi ne pas utiliser la fascinante propriété de l’eau pour nous décontracter, directement via le côlon puisque celui-ci possède des terminaisons nerveuses qui de plus sont indépendantes du Système
Nerveux Central. Ne le nomme-t-on pas le deuxième cerveau ? Enfin relâché, détendu, on dit que le SNEntérique passe en mode hyper-para-sympathique et là enfin, comme par miracle, le tube digestif ayant enfin « la paix », il se met à fonctionner et donc à effectuer son travail !
L’irrigation côlonique n’est donc pas qu’une simple vidange du contenu du côlon mais un processus permettant de détendre le SNA et donc d’éliminer les matières, de favoriser l’absorption d’éléments toxiques et de les évacuer. De plus elle permet de rééduquer la fonction mécanique d’un intestin « fainéant ».
C’est grâce à cette formidable action sur le SNA, recherché par certains gastro-entérologues avec les techniques comme la sophrologie ou l’hypnose, que l’irrigation permet d’offrir une réponse aux Troubles du Fonctionnement de l’Intestin.

 »

Christine Moiroux
Ostéopathe biokinergiste

Je m’appelle Christine Moiroux, Kinésithérapeute depuis 1997, d’abord formée en Shiatsu puis en Ostéopathie , je pratique aujourd’hui un soin d’ostéopathie mécanique mais où l’énergétique chinoise est omniprésente.

Je voulais témoigner dans ce projet des interactions possibles voir nécessaires entre nos différentes thérapies.
En effet, près de 70% de nos échecs thérapeutiques ou récidives sont dues à des troubles internes physiologiques d’ordre
viscéral en général, et intestinal en particulier.

Les étiologies variées comme le lumbago, les tendinites (psoïte par exemple) et les lombalgies en générale peuvent être
conséquences d’un état inflammatoire chronique, de constipation, de ptôse par ballonnements. Ces dysfonctionnements
peuvent se résoudre par une prise en charge spécifique type naturopathie.

Nos patients attendent de nous une réponse globale, l’orientation et le conseil thérapeutique. En répondant mieux à leurs
attentes, nous en faisons des patients confiants, responsables de leur traitement, nous potentialisons ainsi nos traitements.

 »

Sandie Dufresne
Shiatsu thérapeutique, structurel et de bien-être
Hydrothérapie du côlon

Pour les Taoïstes, le Dan Tian (« Océan de l’énergie), ou Hara pour les Japonais, traditionnellement situé entre le plexus solaire et le pubis, est considéré comme le centre du corps, le centre de gravité. Tout part de là. C’est le « chaudron » de l’être, la source de l’énergie vitale. C’est l’endroit où le Qi est transformé, stocké, reçu de l’extérieur et distribué aux autres organes.
C’est aussi le centre de la vie instinctive et intuitive dont dépendent toutes les fonctions physiologiques et psychologiques.
Toutes les traditions orientales de méditation, arts martiaux, Qi Gong, médicales et même artistiques, utilisent le Hara comme base de leur pratique. C’est le point de l’équilibre physique, mental, émotionnel et spirituel.

Le Gros Intestin, viscère couplé au Poumon, appartient au mouvement du Métal. En automne, saison du Métal, tout se ralenti, c’est l’heure du retour sur soi, du bilan après les récoltes. Les fruits mûrs tombent et pourrissent au sol, les feuilles se flétrissent et tombent. La rigueur est de mise, la nature se durcie, se rétracte et s’assèche. Ces phénomènes se reflètent
particulièrement bien dans les fonctions principales assurées par le Gros Intestin qui sont de transformer, assécher et évacuer les déchets de l’organisme.

Le Gros Intestin a aussi un rôle important dans la circulation du Sang et de l’Energie dans le Hara inférieur, le dos et les jambes. Ainsi une perturbation des fonctions du Gros Intestin, par stagnation ou congestion, peut avoir des répercussions sur ces régions.

Le Shiatsu apporte toute une palette d’outils permettant d’agir sur le bon fonctionnement du transit intestinal.
On pourra avoir une approche énergétique en utilisant les méridiens et points d’acupuncture, une approche émotionnelle en travaillant sur l’intégration des émotions et l’ancrage à travers le corps et une approche physique directe en dénouant les tensions et stimulant les réflexes naturels. Souvent, les causes des troubles du transit touchent chacune de ces sphères, à des niveaux différents.
Le shiatsu permet aussi surtout d’équilibrer le système nerveux autonome, acteur principale du bon fonctionnement des
organes et viscères.

L’irrigation du côlon associée au shiatsu va permettre de lever certains blocages plus rapidement, notamment en agissant directement sur la paroi et la musculeuse intestinales, soutenant le rétablissement des fonctions mécaniques normales du Gros Intestin. Elle aura aussi tout son sens lorsque l’affection concerne ce que la MTC qualifie d' »attaques externes », c’est à dire un déséquilibre de la flore intestinale ou une affection bactérienne ou parasitaire. L’irrigation du côlon aidera à rétablir un milieu sain plus rapidement qu’avec uniquement l’intention de la MTC de renforcer les défenses de l’organisme, appelée « énergie défensive » et par la pharmacopée.

 »

Dr Jonathan Roux
Acupuncture et Médecine Traditionnelle Chinoise
Médecin urgentiste

Le « système digestif » dans sa globalité occupe une place prépondérante en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) . Sur les 12 Méridiens principaux la moitié lui sont directement rattachés : Rate-pancréas, Estomac, Foie , Vésicule Biliaire, Intestin Grêle et Gros intestin .
Ils sont le socle de l’ensemble des transports et transformations ( Bian Hua) de l’organisme .
Ils assurent la séparation, la circulation et l’élimination du pur et de de l’impur ; la production et la libre circulation du Qi ,du sang et des Liquides Organiques .

Lao Tse disait dans le Tao tö King : « celui qui n’a pas le ventre en ordre pense de travers ».
Ainsi, si les émotions influent le fonctionnement des organes, les organes jouent aussi sur les émotions .

Les « découvertes » ou communications récentes sur le fonctionnement des intestins et l’hygiène intestinale illustrent et
rappellent ce rapport organes -émotions ou corps – esprit connu depuis bientôt 5000 ans en MTC.
Dés 500 avant J-C celle-ci conseillait des lavements intestinaux additionnés de décoctions de plantes afin de détoxifier et
harmoniser l’organisme.
Il est intéressant de noter que les effets recherchées et attendus avec les mesures d’hygiène intestinale sont strictement les
mêmes que ceux de la MTC. En sus de rêgler des symptômes « objectifs », elles permettent elles aussi de restaurer l’énergie physique et mentale , de retrouver un esprit clair et serein, un sommeil récupérateur , une immmunité renforcée mais apaisée 

Par leur action de détoxication profonde de l’organisme et leur participation à une circulation énergétique harmonieuse et équilibrée, elles accompagnent un fonctionnement somatique et mental optimal et une sensation de bien être général.

« 

ATHIPIC au Congrès d’Agir pour la Santé Naturelle – Aix-les-Bains – du 1 au 3 juin 2018

 ATHIPIC sera présente au prochain congrès « Agir pour la Santé Naturelle » d’Aix-les-Bains du 1er au 3 juin 2018.

Le thème de cette année : « Mieux vieillir ou rester jeune ? Tous concernés ! »

Venez nous rencontrer sur le stand d’ATHIPIC et vous informer sur les actions de l’association et sur l’irrigation du côlon. Nous serons heureux de vous accueillir !

Benoît Capodieci, Naturopathe et Heilpraktiker à Grenoble, y proposera un atelier découverte : « L’irrigation du côlon, bain et source de jeunesse pour mon intestin ».

Il vous présentera les origines et l’intérêt d’une bonne hygiène intestinale. Les différentes techniques seront abordées et visualisées par des définitions théoriques, des maquettes et des démonstrations de matériels.

Pour plus d’informations, visitez le site d’Agir Pour la Santé Naturelle : https://www.agirsantenaturelle.fr/

 

Le tube digestif, quand le dehors est au dedans

Adolescent déjà et sans éducation hygiéniste quelconque, j’ai immédiatement été sensible aux principes de bases d’une vie saine. Convaincu qu’une belle mécanique ne pouvait correctement fonctionner que si elle était correctement entretenue.

Benoît Capodieci, Naturopathe – Heilpraktiker – Praticien en irrigation du côlon, à Grenoble 

En effet, il est communément admis que pour bien fonctionner une machine doit être alimentée d’un carburant de bonne qualité, elle doit fonctionner en dedans de ses limites de conception, c’est-à-dire sans excès, et bien sûr maintenue « propre » pour éviter les grains de sable dans les engrenages ! Cette vision basique du bon emploi je l’appliquais jadis à l’entretien de ma bicyclette, ma guitare, pour ensuite dans la mesure du possible l’appliquer sur moi-même.

Devenu naturopathe, de tous les systèmes du corps humain, c’est l’appareil digestif qui m’a immédiatement fasciné. En bon « technicien de maintenance » de cette belle mécanique j’ai étudié son fonctionnement et son environnement. Si tout le monde est convaincu que la qualité de l’alimentation est un facteur important dans le fonctionnement du tube digestif, qu’en est-il de la transformation et de l’élimination ? C’est trois paramètres sont d’importance égale pour respecter ce que l’on peut appeler « une bonne hygiène intestinale ». Lire la suite